Aller au contenu principal

Encore inachevé, le tout premier paquebot de Virgin Voyages a quitté hier matin Chantier Naval de Marseille (CNdM) après avoir passé une dizaine de jours en cale sèche dans la forme 8 des bassins phocéens. Objectif : peindre la coque de cet étonnant navire au design très original, construit par Fincantieri dans son site génois de Sestri Ponente. Ce dernier n’ayant pas de forme disponible pour mener à bien la mise en peinture du Scarlet Lady, les travaux ont été confiés à CNdM. L’occasion pour Mer et Marine de suivre cette opération et de vous proposer ce matin un reportage photo exclusif.

 

220244 scarlet lady virgin
© EMMANUEL BONICI

Le Scarlet Lady à son arrivée à Marseille le 18 novembre (© : EMMANUEL BONICI)

220245 scarlet lady virgin
© EMMANUEL BONICI

Le Scarlet Lady à son arrivée à Marseille le 18 novembre (© : EMMANUEL BONICI)

220294 scarlet lady
© EMMANUEL BONICI

Le Scarlet Lady dans la forme 8 (© : EMMANUEL BONICI)

 

Il s’agissait d’une première pour le chantier marseillais, qui n’avait encore jamais travaillé sur un paquebot encore en construction. L’opération était en plus délicate car l’armateur a souhaité une livrée spéciale, avec l’adoption d’une peinture voisine de celle des yachts, brillante et ne laissant que très peu apparaitre les soudures entre les blocs constituant la coque (des marques qui sont généralement très nettes sur les paquebots). On notera d'ailleurs qu'à l'instar des grands bateaux de plaisance, le Scarlet Lady, qui vise un marché plutôt haut de gamme, dispose à la base de la proue d'une pièce de protection. L’étrave légèrement inversée du navire, avec bulbe intégré non débordant, n’est par ailleurs pas sans rappeler, dans sa partie basse, le design de carène du Celebrity Edge, construit à Saint-Nazaire.

 

220239 scarlet lady virgin
© EMMANUEL BONICI

Le Scarlet Lady lors de son passage en cale sèche (© : EMMANUEL BONICI)

220237 scarlet lady virgin
© EMMANUEL BONICI

Le Scarlet Lady lors de son passage en cale sèche (© : EMMANUEL BONICI)

220278 scarlet lady virgin
© EMMANUEL BONICI

Le Scarlet Lady lors de son passage en cale sèche (© : EMMANUEL BONICI)

220240 scarlet lady virgin
© EMMANUEL BONICI

Le Scarlet Lady lors de son passage en cale sèche (© : EMMANUEL BONICI)

220238 scarlet lady virgin
© EMMANUEL BONICI

Le Scarlet Lady lors de son passage en cale sèche (© : EMMANUEL BONICI)

220247 scarlet lady virgin
© EMMANUEL BONICI

Le Scarlet Lady quittant Marseille hier (© : EMMANUEL BONICI)

220248 scarlet lady virgin
© EMMANUEL BONICI

Le Scarlet Lady quittant Marseille hier (© : EMMANUEL BONICI)

220249 scarlet lady virgin
© EMMANUEL BONICI

Le Scarlet Lady quittant Marseille hier (© : EMMANUEL BONICI)

220250 scarlet lady virgin
© EMMANUEL BONICI

Le Scarlet Lady quittant Marseille hier (© : EMMANUEL BONICI)

220252 scarlet lady virgin
© EMMANUEL BONICI

Le Scarlet Lady quittant Marseille hier (© : EMMANUEL BONICI)

 

Mission réussie en tous cas pour le chantier marseillais, qui a laissé partir hier un bateau donnant presque l’impression d’être terminé alors qu’il ne sera livré qu’en février prochain. Arrivé le 18 novembre à Marseille après son départ de Sestri Ponente puis une première série de tests en mer, le Scarlet Lady est reparti hier pour trois jours d’essais avant de retrouver Gênes, où l’achèvement de ses espaces publics va se poursuivre chez Fincantieri. Une fois livré par le constructeur italien, le navire rejoindra Miami, où il sera exploité sur des croisières vers les Caraïbes, le Mexique, la République dominicaine et les Bahamas.

Long de 278 mètres pour une largeur de 38 mètres et une jauge de 110.000 GT, le Scarlet Lady pourra accueillir 2770 passagers - uniquement des adultes – servis par 1100 membres d’équipage.

Un second navire du même type, le futur Valiant Lady, est déjà en cours d’assemblage à Sestri Ponente en vue d’une livraison début 2021. Comme son aîné, il y a fort à parier qu’il vienne lui aussi à Marseille pour sa mise en peinture, probablement vers octobre de l’année prochaine. Un port qu’il sera amené ensuite à fréquenter régulièrement puisque le Valiant Lady sera pour sa saison inaugurale positionné en Méditerranée orientale, avec des itinéraires au départ de Barcelone vers l’Espagne, l’Italie et la France, comprenant des escales dans la cité phocéenne mais aussi à Toulon et Ajaccio.

Pour la suite, le groupe de Richard Branson, qui se lance sur le marché de la croisière avec ces navires, a déjà passé commande de deux autres unités, qui rejoindront la flotte de Virgin Voyages en 2022 et 2023.

 

204022 virgin scarlet lady
© VIRGIN VOYAGES

Vue du futur pont piscine extérieur (© : VIRGIN VOYAGES)

204009 virgin scarlet lady
© VIRGIN VOYAGES

Vue d'une future suite du Scarlet Lady (© : VIRGIN VOYAGES)

204008 virgin scarlet lady
© VIRGIN VOYAGES

Vue d'une future cabine du Scarlet Lady (© : VIRGIN VOYAGES)

204007 virgin scarlet lady
© VIRGIN VOYAGES

Vue d'une future cabine du Scarlet Lady (© : VIRGIN VOYAGES)

 

Diaporama orphelin : container

 

204002 virgin scarlet lady
© VIRGIN VOYAGES

Vue du futur Théâtre du Scarlet Lady (© : VIRGIN VOYAGES)

204001 virgin scarlet lady
© VIRGIN VOYAGES

Vue du futur Théâtre du Scarlet Lady (© : VIRGIN VOYAGES)

204011 virgin scarlet lady
© VIRGIN VOYAGES

Vue de l'un des restaurants (© : VIRGIN VOYAGES)

 

Diaporama orphelin : container

 

204018 virgin scarlet lady
© VIRGIN VOYAGES

Vue du buffet (© : VIRGIN VOYAGES)

204016 virgin scarlet lady
© VIRGIN VOYAGES

Vue du buffet (© : VIRGIN VOYAGES)

 

Missing Paragraphe.

 

188540 virgin
© VIRGIN VOYAGES

Vue d'une salle de spectacle et discothèque (© : VIRGIN VOYAGES)

198062 razzle dazzle virgin
© VIRGIN VOYAGES

Vue d'un restaurant (© : VIRGIN VOYAGES)

188546 virgin
© VIRGIN VOYAGES

Espace extérieur (© : VIRGIN VOYAGES)

188544 virgin
© VIRGIN VOYAGES

Espace extérieur (© : VIRGIN VOYAGES)

188543 virgin
© VIRGIN VOYAGES

Espace extérieur (© : VIRGIN VOYAGES)

188541 virgin
© VIRGIN VOYAGES

Espace extérieur (© : VIRGIN VOYAGES)

199889 virgin miami
© VIRGIN VOYAGES

Le futur terminal Virgin de Miami (© : VIRGIN VOYAGES)

Aller plus loin

Rubriques
Croisières
Dossiers
Port de Marseille Fincantieri