Aller au contenu principal

Le terminal portuaire du Verdon a rejoint jeudi 23 septembre la liste des 49 nouveaux « Sites industriels clés en main » sélectionnés par le Gouvernement, dont 8 en Nouvelle Aquitaine et 1 seul en Gironde, ce qui porte à 127 la liste des sites retenus sur le territoire national.

Les sites lauréats désignés « sites industriels clés en main », comme le terminal du Verdon, ont été sélectionnés « sur la base d’une instruction approfondie réalisée avec l’appui des services déconcentrés de l’Etat, parmi plus de 170 dossiers reçus en réponse à un appel à propositions ouvert du 9 décembre 2020 au 31 mars 2021. »

Un site industriel clés en main est un « site pouvant recevoir des activités industrielles ou logistiques, et pour lequel les procédures relatives à l’urbanisme, à l’archéologie préventive et à l’environnement ont été anticipées, afin de permettre l’instruction des autorisations nécessaires à l’implantation d’une nouvelle activité industrielle dans des délais maîtrisés». 

En permettant de démarrer plus rapidement la construction d’un site industriel, tout en garantissant un haut niveau de protection de l’environnement à travers l’anticipation des études en la matière, ces sites constituent « un argument fort pour convaincre les investisseurs et accélérer la concrétisation des projets industriels en période de relance. »

Pour le Verdon, désormais labellisé « site industriel clés en main » il s’agit d’une zone de 37 ha située juste à l’arrière des quais pour une surface totale disponible et immédiatement commercialisable, avec possibilité de découpage des 37 hectares en fonction des besoins du porteur de projet.

Fort de ce label, qui donne une nouvelle impulsion pour le développement du Verdon, et de sa volonté de développer un mix énergétique décarboné, en accord avec les ambitions de son nouveau projet stratégique 2021-2025, le GPMB a lancé un Appel à Manifestation d’Intérêt, pour un projet de ferme photovoltaïque à proximité immédiate du « site industriel clés en main ».

Conformément à ses missions et aux objectifs de l’Etat repris dans la Stratégie Nationale Portuaire, le GPMB a en effet engagé une dynamique volontariste de réduction des émissions de gaz à effet de serre et souhaite accompagner les acteurs économiques de la zone-industrialo portuaire dans la transition énergétique de leurs activités.

Le Port de Bordeaux propose ainsi un terrain d’environ 45 hectares pour l’implantation d’une ferme photovoltaïque. L’électricité produite par la ferme devra principalement être utilisée sur la zone industrialo-portuaire (entendue au sens large) du GPMB, qui souhaite favoriser l’auto-consommation ou la revente d’énergie par des contrats d’engagement de long terme.

Ce projet de production électrique décarbonée pourra aussi accompagner l’implantation d’une activité économique nouvelle sur le site du terminal portuaire du Verdon.

L’AMI est téléchargeable sur le site web du GPMB, rubrique « s’implanter » 

Les dossiers devront être remis avant le 30 novembre 2021 à 17h.

Communiqué du Grand Port Maritime de Bordeaux, 01/10/21