Aller au contenu principal

Habitué aux périodes estivales plutôt calmes, Chantier Naval de Marseille a connu cet été une activité particulièrement soutenue grâce à de nombreux arrêts techniques de paquebots. « Nous avons eu une très grosse charge pendant l’été, cela a été exceptionnel », confiirme à Mer et Marine la direction de CNdM. En cause, la reprise progressive des croisières après une longue période de pause consécutive à la crise sanitaire. Si toute la flotte mondiale n’a pas été remise en service, loin s’en faut, de nombreux paquebots accueillent de nouveau des passagers, avec une montée en puissance progressive depuis la fin du printemps. Et avant de reprendre leur exploitation commerciale, les bateaux ont besoin de passer en arrêt technique. Les formes de radoub marseillaises ont notamment accueilli des unités du groupe américain Carnival, en particulier une belle série de cinq paquebots de la compagnie Carnival Cruise Line dont le dernier a récemment quitté Marseille pour repartir aux Etats-Unis. Après les Carnival Magic, Carnival Dream, Carnival Glory et Carnival Valor, le Carnival Legend a ainsi appareillé de la cité phocéenne le 1er septembre. 

 

260502 carnival legend marseille
© JEAN-CLAUDE BELLONNE

Le Carnival Legend devant Marseille le 1er septembre après son arrêt technique (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

Diaporama orphelin : container

 

256709 marseille cndm carnival
© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le Carnival Valor et le Carnival Glory le 4 juillet dans la zone de la forme 10 (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Pour chaque paquebot, il y a eu de gros travaux de peinture, CCL profitant de ces passages en cale sèche pour déployer sur ces unités la nouvelle livrée de la compagnie, mais aussi d’importantes interventions techniques. Alors que CNdM a également accueilli ces derniers mois des navires d’autres compagnies de croisière, comme NCL, le groupe Carnival apporte toujours de la charge avec l’Island Princess, arrivé mi-août et qui va bientôt achever son arrêt technique. Lui succèdera prochainement dans la forme 8 le Costa Fortuna. Les équipes du chantier sont par ailleurs mobilisées sur le cargo Ice River qui a rejoint Marseille le 23 août pour réparer un problème de propulsion. Et pour les prochains mois, le chantier se montre confiant quant au niveau d'activité. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Aller plus loin

Dossiers
Port de Marseille