Aller au contenu principal

Le nouveau portique super-post panamax acquis par le Terminal du Grand Ouest, à Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire, est en cours d’assemblage. Toutes les pièces de cet outil sont arrivées la semaine dernière à bord du cargo Borkum, qui les avait chargées en Irlande, où elles ont été produites Liebheer.

 

191028 borkum tgo portique montoir
© MER ET MARINE

Arrivée du Borkum dans l'estuaire de la Loire le 12 juin (© MER ET MARINE)

 

Diaporama

 

191036 borkum tgo portique montoir
© TGO

Les éléments du nouveau portique sur le terminal de Montoir (© TGO)

 

Le portique culminera à 71 mètres de haut, sa longueur atteignant 112 mètres (48.5 mètres pour l’avant-bec), surclassant nettement les quatre outillages déjà présents sur le terminal.  «Plus haut et plus imposant, oui, mais pas plus lourd puisque le portique aura une structure en treillis », précise Olivier Hamelet, responsable de la maintenance chez TGO, qui souligne également «la faible consommation électrique du portique, inférieure de 30% à celle des deux derniers portiques, pour une puissance égale voire supérieure». D'une capacité de levage de 85 tonnes, avec 38 mètres de tirant d’air sous outillage, ce nouvel équipement permettra à TGO de décharger des colis plus lourds et des navires plus grands, avec l’ambition notamment d’attirer dans l’estuaire de la Loire de nouvelles lignes de porte-conteneurs.

Pour TGO, société commune de Bolloré Ports et Terminal Link créée en juin 2011 pour exploiter le terminal marchandises diverses et conteneurs (TMDC) du Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire, l’acquisition du nouveau portique représente un investissement de 8 millions d’euros. Il s’inscrit dans le cadre de l’extension du TMDC, qui a été allongé de 350 mètres, dont 150 sont renforcés pour la manutention de colis très lourds, typiquement les turbines d’éoliennes offshore produites juste à côté par l’usine General Electric. Grâce à cette extension, qui a coûté 40 millions d’euros, le terminal offre désormais un linéaire de quai continu de 600 mètres. De quoi accueillir des porte-conteneurs de 330 mètres de long et jusqu’à 8000 EVP, soit environ le double de la capacité avant travaux.

 

181867 montoir beton eolien ge haliade
© MER ET MARINE- VINCENT GROIZELEAU

Le nouveau quai, ici sur sa partie renforcée pour les colis lourds (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Après l’achèvement de l’extension en septembre dernier, ne manque plus qu’à finir la pose des rails sur cette nouvelle partie du quai. Trois rangées sont en cours d’installation, avec deux largeurs correspondant à l’empattement des quatre portiques actuels et à celui du nouveau géant de TGO.

Le montage de ce portique, dont les éléments ont été débarqués du Borkum les 13 et 14 juin, devrait s'achever en juillet. Suivront plusieurs mois de tests mais aussi de formation du personnel. Si tout se passe comme prévu, la mise en service de ce nouvel outil devrait intervenir en octobre. Il complètera les quatre portiques existants, qui resteront opérationnels.  «La livraison de ce nouvel outil est un grand moment pour TGO, dont deux des quatre portiques actuels datent de 1999 et 2006. Renforcer notre capacité d'accueil, c'est développer notre attractivité et donc pérenniser notre activité pour devenir un terminal phare sur l'Atlantique », se réjouit Benoît Klein, directeur général de l'entreprise.

TGO gère l’intégralité des escales des navires porte-conteneurs du Port de Nantes Saint-Nazaire, soit 200.000 conteneurs équivalents vingt-pieds (EVP) en 2017, ainsi que le chargement et déchargement de navires conventionnels escalant au TMDC et dans les bassins de Saint-Nazaire, soit 350.000 tonnes de marchandises conventionnelles l'an dernier. TGO emploie 155 personnes, dont 75 dockers et 30 grutiers. En 2017, le chiffre d'affaires de l'entreprise s'élevait à 29 millions d'euros, en hausse de 16% par rapport à 2016.

 

179566 montoir tmdc
© MER ET MARINE- VINCENT GROIZELEAU

Vue du TMDC (MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

179564 montoir tmdc
© MER ET MARINE- VINCENT GROIZELEAU

Les quatre portiques actuels du terminal (MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Aller plus loin

Dossiers
Port de Nantes Saint-Nazaire