Aller au contenu principal

C’est le tout premier RSD 2513, un nouveau type de remorqueur compact conçu par le groupe Damen pour les opérations portuaires. Lancé il y a deux mois, l’Innovation réalise actuellement une grande tournée de présentation à travers l’Europe. Celle-ci va notamment le conduire entre la fin mai et le mois de juin à Bordeaux, Brest, Le Havre et probablement Dunkerque. Avant cela, il a fait sa première escale hexagonale le 16 mai à Toulon. L’occasion de découvrir ce bateau très original, pour lequel Damen nourrit de grands espoirs.

Prototype de la famille RSD (Reversed Stern Drive) 2513, l’Innovation est, selon le constructeur néerlandais, « le résultat de consultations poussées auprès du secteur à tous les niveaux afin de trouver une solution à la demande générale de remorqueurs compacts pour les opérations dans et à proximité des ports et terminaux, tout en étant capable de manœuvrer en toute sécurité, rapidement et efficacement, les navires les plus grands dans des espaces restreints ».

 

188555 damen rsd 2513 innovation
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

L'Innovation lors de son escale à Toulon (© :  MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

Diaporama

 

188616 damen rsd 2513 innovation
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le double tambour à l'avant (© :  MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

Diaporama

 

Un navire compact à deux étraves proposant 75 tonnes de traction

Long de 24.7 mètres pour une largeur de 13.1 mètres et un déplacement de 525 tonnes, l’Innovation, doté d’une coque et d’une superstructure en acier, a été conçu pour offrir des performances analogues à un remorqueur traditionnel de 30 à 32 mètres. Affichant une capacité de traction de 75 tonnes, sa particularité réside dans le fait que Damen a combiné en une seule coque un remorqueur classique de type « Voith » (tracteur) et une unité de type Azimut Stern Drive (ASD) pour créer une nouvelle catégorie de navire possédant réellement deux étraves. Ainsi, le remorqueur, qui dispose de francs bords surélevés, est aussi efficace et rapide en manœuvre par l’avant comme par l’arrière, sachant qu’il tracte toujours par son « avant », où est installé le treuil principal. « Au lieu d’avoir un tracteur sur l’avant et un ASD sur l’arrière, l’idée est d’employer un seul type de remorqueur pour accompagner les plus grands navires de commerce. C’est beaucoup plus souple. Pour accroître la manœuvrabilité et la vitesse, qui atteint 13 nœuds, le RSD 2513 est équipé de deux ailerons Twin Fin Damen. Nous avons aussi augmenté la surface sous l’eau, ce qui permet de freiner et virer en utilisant la masse du navire plutôt que les moteurs. C’est intéressant dans les missions d’escorte et cela a comme avantages d’être plus réactif et de réduire la consommation en carburant », explique Reinier Van Herel, de Damen, qui présentait le bateau à Toulon la semaine dernière. Les gains énergétiques sont évidemment variables selon le profil d’emploi mais, selon lui, « si le remorqueur fait beaucoup d’escorte, les économies sont énormes car on joue beaucoup sur la masse du bateau et on ne fait quasiment plus rien avec les moteurs ». 

 

188675 damen remorqueur rsd 2513 innovation
© DAMEN

Type RSD 2513 (© :  DAMEN) 

 

Réduire au maximum les coûts opérationnels

Selon Reiner Van Herel, au-delà des performances techniques, l’atout majeur du RSD 2513 est d’ailleurs économique. « Nous avons beaucoup travaillé pour proposer un remorqueur fiable, efficace et offrant des coûts opérationnels très réduits. Il est par exemple conçu pour être mis en œuvre par deux marins seulement, alors qu’il y a généralement un équipage de quatre personnes sur les remorqueurs de 32 mètres. Cela fait une très grosse économie sur le personnel. Dans le même temps, la maintenance a également été fortement optimisée ». Car si le bateau est compact, il se veut aussi accessible. L’innovation dispose ainsi d’un vaste compartiment machine, long de 13 mètres pour 3 mètres de hauteur. « C’est très grand et il y a toute la place pour travailler et sortir facilement des équipements ». Ceux-ci peuvent être extraits via des écoutilles actionnées par des systèmes pneumatiques.

 

188567 damen rsd 2513 innovation
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le compartement machine de l'Innovation (© :  MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

Diaporama

 

« L’autre atout pour réduire les coûts de maintenance est la petite taille du remorqueur, qui diminue donc la surface à entretenir. Nous avons aussi opté pour une peinture epoxy, qui évite la corrosion de la coque et résiste mieux en cas d’impact ».

Environnement : Standards Tier III et adaptation possible au GNL

La motorisation est aujourd’hui constituée de deux moteurs MTU 16V 4000 M63L pour une puissance de 4480 kW, ainsi que deux générateurs Caterpillar, le remorqueur étant doté de propulseurs Rolls Royce US 255. D’autres types de propulsion sont possibles, comme GNL, alors que les équipes de Damen ont également réfléchi à l’hybride, mais cette technologie doit encore arriver à maturation. En attendant, ce modèle répond déjà au standard Tier III de l’Organisation Maritime Internationale (OMI), qui vise à réduire significativement les émissions de NOx.

Vitres incassables

Côté passerelle, le capitaine bénéficie d’une ergonomie améliorée et d’écrans tactiles, tout en disposant d’une vue à 360 degrés derrière des vitres fabriquées avec le nouveau verre de sécurité de Damen. Ce dernier est conçu pour ne pas se briser en cas d’impact avec un objet lourd, par exemple si la remorque vient à se casser et s’abattre sur la timonerie. « C’est un vrai gain en matière de sécurité et nous allons d’ailleurs généraliser l’emploi de ce nouveau verre sur les navires que nous construisons ».

 

188560 damen rsd 2513 innovation
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

La passerelle de l'Innovation (© :  MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

188598 damen rsd 2513 innovation
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

La passerelle avec le capitaine Ben Muller, senior tugmaster et instructeur chez Damen  (© :  MER ET MARINE - JL VENNE) 

 

Diaporama

 

188626 damen rsd 2513 innovation
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Vue depuis la passerelle de l'Innovation (© :  MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

Monitoring à distance

Pouvant être équipé d’un système de lutte contre les incendies (FiFi), l’Innovation est par ailleurs un navire connecté, avec une liaison Internet permettant d’intégrer le système de monitoring développé par le constructeur. « Le navire est, avec ce système, suivi en permanence par le centre d’exploitation de l’armateur, qui voit en temps réel la position et le cap du bateau, tout en disposant des informations relatives aux moteurs, à la consommation, à l’usure des matériels... Un tel monitoring permet d’apporter une assistance aux équipages et d’optimiser les coûts d’exploitation et de maintenance ». Enfin, en matière de locaux vie, si l'équipage peut être réduit à deux marins, le bateau compte trois cabines avec la capacité d'embarquer quatre personnes. 

 

188589 damen rsd 2513 innovation
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

Le carré de l'Innovation (© :  MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

Diaporama

 

188591 damen rsd 2513 innovation
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

La cuisine de l'Innovation (© :  MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

Premiers retours « très positifs »

Construit en Roumanie par le chantier Damen de Galati, où le groupe dispose d’une ligne de production de remorqueurs, l’Innovation, après avoir été présenté à Malte, en Italie puis à Toulon, a franchi vendredi dernier le détroit de Gibraltar pour poursuivre sa tournée avec l’Espagne et le Portugal, avant son retour en France, où la première escale toulonnaise est considérée comme un succès chez Damen. Des représentants des services portuaires locaux, de la Marine nationale ou encore des architectes basés dans la région ont été accueillis à bord, et les retours seraient, selon le constructeur, « très positifs ».

Un premier sistership en essais

En dehors des ports français de l’Atlantique et de la façade Manche/mer du Nord, la tournée de l’Innovation doit l’emmener vers les ports britanniques de Felixstowe, Portsmouth et Douvres, vers l’Allemagne (dont Hambourg) puis ensuite le Danemark. Si toutefois il arrive jusque-là puisque chez Damen, on a bien l’intention de vendre le bateau en cours de route. Le groupe néerlandais, persuadé du succès commercial du RSD 2513, a en tous cas lancé la production avant même d’avoir enregistré un premier contrat. Le second remorqueur de ce type est, ainsi, déjà en essais à Galati.

 

188676 damen remorqueur rsd 2513 innovation
© DAMEN

Plan du remorqueur (© :  DAMEN) 

188739 innovation tug tour
© DAMEN

La tournée prévisionnelle de l'Innovation (© :  DAMEN) 

188553 damen rsd 2513 innovation
© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE

L'Innovation en rade de Toulon (© :  MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

Aller plus loin

Rubriques
Marine marchande Construction navale
Dossiers
Damen