Aller au contenu principal

Coordonnées par le réseau d'entreprises NEOPOLIA rassemblant 240 industriels, la société GAUSSIN et le Terminal du Grand Ouest (TGO) ont signé un contrat pour tester le premier tracteur de manutention lourde à hydrogène. Ces essais grandeur nature auront lieu sur le terminal à conteneurs de Montoir de Bretagne/Port de Nantes Saint-Nazaire, au printemps 2022.

L'action pilotée par Benoit LEBRET – développeur commercial chez NEOPOLIA vise à tester en conditions réelles un tracteur portuaire hydrogène, servant au transport de conteneurs.

Cette action s'inscrit dans un contexte plus large qu'est le projet H2 Loire Vallée. L'objectif est de :

- Tester un engin portuaire zéro émission en conditions réelles

- Optimiser son fonctionnement dans une utilisation logistique intensive et diversifiée

- Évaluer la réaction des utilisateurs à un nouveau produit

- Inviter les acteurs portuaires et industriels voisins à l’essayer, afin de sensibiliser un plus grand nombre et d’agir collectivement

- Être le site démonstrateur d’une innovation pour une réplicabilité potentielle plus large sur les groupes CMA CGM et Maritime Kuhn, actionnaires de TGO.

TGO a mis en place une politique environnementale forte et souhaite continuer sa démarche en étudiant les alternatives au GNR (Gazole non routier).

D'une puissance de 230kW, le tracteur APM H2 de GAUSSIN sera capable de tracter 75T de marchandises et consommera environ 10 kilos d'hydrogène par jour : Une première sur le territoire national.

 

271521 hydrogene tgo neopolia gaussin
© GAUSSIN

 

Le projet a reçu le soutien du Conseil Régional des Pays de la Loire, et s’inscrit dans la feuille de route ambitieuse de la région à l’horizon 2030. Le prochain challenge est le maillage du territoire en approvisionnement d’hydrogène : Un enjeu politique à grande échelle.

Communiqué de Neopolia, décembre 2021

 

Aller plus loin

Dossiers
Port de Nantes Saint-Nazaire